Concours d'entrée à l'École

La réussite au concours d'entrée permet l'accès aux carrières de conservateur du patrimoine et de conservateur des bibliothèques. Le lauréat bénéficie du statut d'élève fonctionnaire stagiaire au cours d'une scolarité de trois ans neuf mois rémunérée par l'État (autour de 1 250 € nets mensuels). Il signe en contrepartie un engagement décennal.

En effet, la scolarité à l’École nationale des chartes (diplôme d’archiviste paléographe) :

  1. conduit chaque année près de la moitié d’une promotion vers le métier de conservateurs des bibliothèques, notamment dans le secteur patrimonial, par le biais d’un concours réservé aux chartistes à l’entrée de l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (ENSSIB) ;
     
  2. constitue la meilleure préparation au concours de l’Institut national du patrimoine (INP) pour devenir conservateur d’archives : en 2011, les 7 lauréats du concours de l’INP dans la spécialité Archives étaient tous chartistes.
     
  3. permet chaque année à plusieurs chartistes de devenir conservateurs de musée, ou des monuments historiques et de l’inventaire, après qu’ils ont complété leur formation par une préparation spécifique à l’École du Louvre ou dans une université ;
     
  4. offre des connaissances et des compétences indispensables pour une poursuite d’études universitaires vers les carrières de l’enseignement supérieur et de la recherche en histoire, en langues anciennes et en histoire de l’art.

Le concours d'entrée à l'École nationale des chartes comprend deux voies de recrutement  :

  • le concours d'entrée en première année, principale voie qui permet chaque année à une vingtaine d'élèves de classes préparatoires littéraires (sur environ 200 candidats) de devenir élèves fonctionnaires stagiaires ; les épreuves se rapprochent de celles des ENS.

  • le concours d'entrée en deuxième année, destiné à des étudiants avancés issus de l’Université.